Communauté d’agglo SGBS : le bureau communautaire avant / après

par | Juil 17, 2020 | Actualités, Élections | 0 commentaires

Elections Municipales 15 mars 2020

Comme suite au 2ème tour des élections municipales (qui désignait également les conseillers communautaires), la Communauté d’Agglomération Saint Germain Boucles de Seine a pu enfin tenir ses premières assemblées (dans les premiers jours de juillet) et installer son bureau communautaire, c’est-à-dire l’instance exécutive de la collectivité.
Celui-ci réunit les 19 maires des communes de la CA SGBS : un président réélu* (Pierre Fond, maire de Sartrouville), 15 vice-présidents (le maximum autorisé par la Loi) et 3 conseillers communautaires (les maires des plus petites communes).

A gauche : le bureau communautaire sortant. A droite : le nouveau bureau communautaire pour le mandat 2020-2026 (cliquer 2 fois pour agrandir).

C’est assez logiquement que le maire de la commune la plus peuplée après Sartrouville, c’est-à-dire Saint-Germain-en-Laye commune nouvelle, hérite de la 1ère vice-présidence.
Logiquement aussi les maires des 3 communes les moins peuplées sont tout en bas de l’ordre protocolaire.
Entre les deux, l’attribution des 14 autres vice-présidences découle de règles non connues, la population des communes n’étant qu’un critère parmi d’autres.

 Population légale (2017)
Sartrouville51 967
Saint-Germain-en-Laye44 753
Houilles32 151
Chatou30 253
Bezons29 383
Maisons-Laffitte23 669
Marly-le-Roi16 192
Le Pecq16072
Le Vésinet15 889
Montesson15 019
Carrières-sur-Seine14 967
Croissy-sur-Seine9 701
Louveciennes7 099
Le Mesnil-le-Roi6 292
Chambourcy5 634
Le Port-Marly5 532
L'Étang-la-Ville4 437
Mareil-Marly3 448
Aigremont1 084

Pierre Fond s’en explique dans le Courrier des Yvelines du 15 juillet :
« J’ai proposé à Arnaud Péricard d’être premier vice-président parce que la ville de Saint-Germain-en-Laye est fondamentale sur notre territoire […] Nous avons fait une place au nouveau maire de Houilles, Julien Chambon [6ème vice-président] […] Le Pecq occupe une place centrale puisqu’elle est située sur les deux rives de la Seine. Laurence [Bernard] est une personne qui travaille beaucoup, qui est toujours de bon conseil et qui apaise les relations entre les uns et les autres ».

Réélu dans un fauteuil et dans la configuration à 91 élus qu’il avait défendue il y a un an contre l’avis d’Arnaud Péricard, Pierre Fond ne s’étend pas sur le retour dans la limite légale à 15 vice-présidents (au lieu de 16 précédemment) et sur sa conséquence : l’éviction de Daniel Level, maire délégué de la commune déléguée de Fourqueux, désormais simple conseiller communautaire de Saint-Germain-en-Laye. Pas plus qu’il ne commente la bizarrerie d’attribuer à son 1er vice-président la délégation de l’eau et de l’assainissement plutôt que les finances ou l’urbanisme !

(*) Lors du conseil d’installation le 6 juillet, Pierre Fond a recueilli 75 voix sur 86 suffrages exprimés (87,2%) alors que José Tomas, élu d’opposition de Chatou, recueillait 11 voix (12,8%). L’assemblée communautaire compte 91 élus dont 11 représentants de Saint-Germain-en-Laye (10 du groupe majoritaire, 1 de l’un des groupes d’opposition).

Elections Municipales 15 mars 2020

Je m’inscris aux Alertes articles

Derniers commentaires

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x